Author: dissidences

Yves Meunier, La Bande noire. Propagande par le fait dans le bassin minier (1878-1885), Paris, L’échappée, 2017, 189 pages, 17 €.

  Un compte rendu de Frédéric Thomas Au début des années 1880 – plus précisément de 1882 à 1885 –, dans le bassin minier de Saône-et-Loire, un groupe d’anarchistes, connu sous le nom de La Bande noire, défraya la chronique par ses « dynamitages de croix, d’édifices religieux et de domiciles…

Antoine Gimenez, les Giménologues, Les Fils de la nuit. Souvenirs de la guerre d’Espagne, tome 1, Souvenirs de la guerre d’Espagne, 19 juillet 1936-9 février 1939, tome 2, A la recherche des Fils de la nuit, Paris, Libertalia, collection « Ceux d’en bas », préface de François Godicheau, 2016, 998 pages, (précédente édition, L’insomniaque, 2006), coffret avec un CD audio, 22 €

  Un compte rendu de Christian Beuvain (avec la participation de Georges Ubbiali) I – Auteur, éditeurs, éditions Le témoignage (écrit en 1974-1976) de l’ engagement d’un combattant italien parmi les volontaires internationaux libertaires de la colonne Durruti dès juillet 1936 constitue le cœur de cet ouvrage, sur lequel vient…

William Blanc, Le Roi Arthur, un mythe contemporain. De Chrétien de Troyes à Kaamelott, en passant par les Monthy Python, Paris, Libertalia, collection « Ceux d’en bas », préface de Jean-Clément Martin, 2016, 576 pages, 20 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque William Blanc est un historien médiéviste, déjà largement remarqué pour ses ouvrages écrits en collaboration, Les Historiens de garde1 puis Charles Martel et la bataille de Poitiers. De l’histoire au mythe identitaire2. Cette fois, il signe seul un ouvrage remarquable d’érudition et de…

Jack London, Le Talon de fer (The Iron Heel), Paris, Libertalia, 2016, 464 pages, 16 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque C’est une édition définitive du célèbre roman d’anticipation sociale de Jack London, paru initialement en 1908, que Libertalia fait paraître. Premier élément d’importance, la traduction a été entièrement reprise par Philippe Mortimer, et l’appareil de notes enrichi, comme c’est généralement le cas pour…

Barthélémy Schwartz, Benjamin Péret. L’astre noir du surréalisme, Paris, Libertalia, 2016, 328 pages, 18 €.

  Un compte rendu de Frédéric Thomas « Benjamin Péret est un des principaux acteurs du surréalisme, c’est aussi l’un des moins connus du public ». C’est sur ce constat paradoxal que s’ouvre cet essai biographique de Barthélémy Schwartz, qui entend ainsi réparer quelque peu cette injustice. Il convient d’ailleurs de remarquer…

Eric Dupin, La France identitaire. Enquête sur la réaction qui vient, Paris, La Découverte, collection « Cahiers libres », 2017, 216 pages, 17 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque Le journaliste Eric Dupin a choisi de se livrer à une investigation autour d’un thème crucial de notre époque, celui de l’identité nationale. Crucial dans la mesure où il connaît un retentissement politique et médiatique particulièrement large, et déborde les frontières de l’extrême…

Lawrence Wright, Devenir Clair. La Scientologie, Hollywood et la prison de la foi, traduit de l’anglais par Laurent Bury, Paris, Éditions Piranha, 2015, 473 pages, 24, 90 €.

  Un compte rendu de Denis Andro L’auteur, journaliste au New Yorker, a consacré plusieurs de ses ouvrages à la religion : une enquête sur les Amish en 1979, ou encore, en 2006, La Guerre cachée (titre en français), sur Al-Qaïda, pour lequel il obtient le prix Pulitzer. Si Devenir Clair…

Hélène Carrère d’Encausse, Lénine, Paris, Fayard, collection « Pluriel », 2013 (1998 pour l’édition originale), 686 pages, 12 €.

  Jean-Guillaume Lanuque (avec la collaboration de Christian Beuvain) A la fin des années 1990, dans la continuité de la disparition de l’URSS, Hélène Carrère d’Encausse, qui avait déjà livré en 1979 un Lénine. La révolution et le pouvoir, souhaite proposer un tableau définitif du personnage de Lénine, dissipant tous…

Hadrien Klent, La Grande Panne, Paris, Éditions Le Tripode, 2016, 340 pages, 19 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque (suivi d’un entretien avec Hadrien Klent) Hadrien Klent est un jeune auteur, qui avait déjà signé un premier roman formellement ambitieux en 2014, Et qu’advienne le chaos. Ce dernier mettait en scène un savant fou et une découverte susceptible d’annihiler l’humanité entière, dans…

Daniel Vander Gucht, Ce que regarder veut dire. Pour une sociologie visuelle, Paris, Les Impressions nouvelles, 2017, 284 pages, 20 €.

  Un compte rendu de Frédéric Thomas Daniel Vander Gucht, sociologue à l’Université Libre de Bruxelles (ULB), qui avait déjà publié chez le même éditeur, en 2014, L’expérience politique de l’art. Retour sur la définition de l’art engagé1, offre dans ce nouvel essai un plaidoyer pour la sociologie visuelle, « entendue…

Alexandre Sumpf, Raspoutine, Paris, Perrin, collection « Biographie », 2016, 352 pages, 23 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque Ce n’est pas une nouvelle biographie de Grigori Efimovitch dit Raspoutine (1869-1916) qu’Alexandre Sumpf propose, dans un paysage éditorial déjà excessivement rempli. Au contraire, prenant davantage de champ, l’historien livre une enquête aux multiples facettes, abordant la vie de Raspoutine au fil des…

Orlando Figes, La Révolution russe. 1891-1924 : la tragédie d’un peuple (A People’s Tragedy), Paris, Denoël, collection « Médiations », préface de Marc Ferro, 2007 (édition originale en 1996), 1120 pages, 39 €.

  Jean-Guillaume Lanuque (avec la participation amicale de Christian Beuvain) C’est un ouvrage impressionnant par sa taille et son ampleur que l’universitaire britannique Orlando Figes a produit, une sorte de cénotaphe pour l’expérience soviétique qui a marqué le court XXe siècle. L’idée centrale de sa fresque, c’est la situation vécue…

Alain Damasio, Aucun souvenir assez solide, Paris, Gallimard, collection « Folio SF » n° 474, 2014 (édition originale en 2012, aux éditions La Volte), 400 pages, postface de Systar, 8,20 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque Alain Damasio est un écrivain de science-fiction français connu pour son exigence scripturaire, ainsi que pour son engagement politique parfaitement assumé (il a participé au récent mouvement Nuit debout). Il n’a écrit en une vingtaine d’années que deux romans, le troisième étant annoncé…

Eleanor Davey, Idealism beyond Borders. The French Revolutionary Left and the Rise of Humanitarianism, 1954-1988, Cambridge, Cambridge University Press, collection “Human Rights in History”, 2015, 346 pages, 64,99 £.

  Un billet de Frédéric Thomas Frontières de l’idéalisme ?1 Ce brillant essai s’intéresse à la manière dont le tiers-mondisme a été reconfiguré et déplacé par le sans-frontiérisme – soit le mouvement d’organisations non gouvernementales (ONG) né au début des années 1970 et dont Médecins sans frontières (MSF) constitue une sorte…

Louis Janover, La révolution surréaliste, Paris, Klincksieck, collection « Critique de la politique », 2016, 219 pages, 25,50 €.

  Un compte rendu de Frédéric Thomas Publié il y a près de trente ans (1988), La révolution surréaliste demeure le principal ouvrage que Louis Janover a consacré au surréalisme, et dont il a repris les thèses dans de nombreux autres essais (dont certains sont d’ailleurs chroniqués sur ce blog).…