Author: Emmanuelle Chapron

Le médecin Pierre Cusson, ou comment rendre les livres

Dans les années 1770, le médecin et botaniste montpelliérain Pierre Cusson (1727-1783) entretient une correspondance nourrie avec Séguier. Trente-deux lettres témoignent des relations nouées entre 1770 et 1777, à l’intérieur d’une correspondance qui a sans doute été beaucoup plus fournie et dont on n’a conservé que les lettres de Cusson,…

La thermomanie des Lumières: la correspondance entre Séguier et Jean Gaussen

Né à Montpellier en 1737 dans une famille du grand négoce protestant, Jean Gaussen nourrit une passion commune à d’autres de ses contemporains : la thermométrie. Comparer les mesures effectuées à l’aide des différents thermomètres qui sont alors en circulation, étalonner les appareils à esprit de vin ou à mercure, rassembler…

En ligne: correspondance entre Séguier et Augustin Bonet

Originaire de Castres, Augustin Bonet (1717-1772) est chantre au chœur de la cathédrale de Montpellier. C’est également un érudit, auteur d’un Dictionnaire languedocien resté manuscrit. Il entretient avec Séguier une courte correspondance, resserrée dans le temps (juin 1763-octobre 1764), dont on n’a conservé que les sept lettres de Bonet, réparties…

En ligne: correspondance entre Séguier et Richard Bouquier

Originaire de Martigues, Richard Bouquier s’est fait un nom dans l’histoire érudite locale pour avoir reclassé les archives de Nîmes au milieu du XVIIIe siècle. Ce n’est pas à cette époque que les deux hommes se sont connus – Séguier était alors à Vérone – mais quelques années plus tard,…

« Homme à rester six mois et un an sans vous faire réponse » : la « correspondance » entre Jean-François Séguier et Camille Falconet.

Le médecin érudit Camille Falconet (1671-1762) est l’une des rencontres les plus importantes faites par Séguier au cours de son séjour parisien, entre janvier 1733 et mai 1736[1]. Comme Séguier le rapporte dans son récit de voyage, « M. Falconet, médecin, qui est de l’Académie des belles lettres, a une bibliothèque…

Un correspondant trop célèbre ? Le numismate Joseph Hilarius Eckhel.

Joseph Hilarius Eckhel (1737-1798) est un personnage central de la « République des médailles » au xviiie siècle. D’abord chargé du musée des monnaies du collège jésuite de Vienne (1771), puis directeur du cabinet des médailles du musée impérial (1774), il est également professeur d’antiquités et de sciences historiques auxiliaires à l’université…

La correspondance avec Christian Gottlieb Ludwig: traces d’une absence

  Professeur de médecine à l’université de Leipzig à partir de 1740, Christian Gottlieb Ludwig (1709-1773) est surtout connu dans la République des sciences comme le principal rédacteur des Commentarii de rebus in scientia naturali et medicina gestis, périodique de médecine et d’histoire naturelle qui paraît à partir de 1752.…

(Bientôt) en ligne: lettres du médecin grenoblois Jean-François Nicolas à Séguier

La bibliothèque municipale de Grenoble conserve vingt lettres adressées à Séguier par le médecin grenoblois Jean-François Nicolas (1738-1819). Ces lettres, qui faisaient partie de la correspondance passive du savant nîmois, ont sans doute été extraites du fonds après sa mort et ont circulé sur le marché des autographes avant d’être…

En ligne : lettres de François Rozier à Séguier

Le premier ensemble de lettres mises en ligne ont été les lettres du botaniste lyonnais François Rozier (1734-1793). Ces neuf lettres, écrites à Séguier entre le 2 août 1769 et le 3 décembre 1774, sont conservées à la Bibliothèque municipale de Lyon (ms. Chavaray 791, fol. 4650-4667). Le fonds Charavay a…