“Pussy”, mot politique

Le 17 août, trois des jeunes femmes du groupe punk russe Pussy Riot, Nadezhda Tolokonnikova, Maria Alekhina et Yekaterina Samutsevich, ont été condamnées à deux ans de camp pour une cascade de crimes aussi archaïques les uns que les autres. Officiellement le motif de la condamnation est le “hooliganisme”, plus précisément le…

You may also like...

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search