Author: Agnès Sandras

1848 et la « foire aux idées nouvelles » (Partie II).

Dans un précédent billet, j’évoquais le charivari orchestré à partir des idées des socialistes « utopiques » de 1848, et comment il s’est concentré autour de Cabet, Considerant, Leroux et Proudhon. Ces quatre « meneurs », désormais accompagnés de symboles récurrents comme la queue terminée par un œil de Considerant, ou par…

1848 et la « foire aux idées nouvelles » (Partie I)

Résultat de recherches iconographiques à travers les collections de journaux satiriques conservés par le Département Philosophie, histoire, sciences de l’homme de la Bibliothèque nationale de France (BnF) et de la Bibliothèque numérique Gallica, ce billet restitue et complète le contenu de la conférence « 1848 et la ‘foire aux idées nouvelles’ »…

La « bonne bibliothèque » et le « dialogue sur la lecture » d’Agricol Perdiguier

    Noë Richter avait souligné la singularité d’Agricol Perdiguier parmi ceux qui ont influencé  la pensée des théoriciens et des fondateurs de bibliothèques à destination du peuple: Le maçon Martin Nadaud, le menuisier Agricol Perdiguier, le serrurier Jérôme-Pierre Gilland nous ont laissé de précieux témoignages sur l’atmosphère de ces…

Le Siècle à la rescousse des bibliothèques populaires sous le Second Empire (I. Le rôle clé de Claude Anthime Corbon)

Les milliers de bibliothèques populaires de la fin du XIXe siècle ont laissé des fonds, souvent mal connus ou identifiés et des archives qu’il est parfois difficile de repérer d’emblée. Le recours à la presse numérisée permet toutefois de (re)découvrir la fondation de bibliothèques annoncée dans la presse locale, ou…

Timothée Trimm, Le Petit Journal, et les bibliothèques populaires

  Timothée Trimm (Léo Lespès : 1815-1875) a connu un long oubli proportionnel à une célébrité fulgurante1. C’est sur son infatigable plume et sa capacité à mettre à la portée d’un large public les sujets plus variés que repose en grande partie le succès initial du Petit Journal. Le Petit Journal…

La Haute-Marne et les premières bibliothèques rurales de prêt (II. Hortes – Haute Amance)

Dans un précédent billet, j’évoquais le caractère exceptionnel de la fondation vers 1840 d’une bibliothèque cantonale de prêt à Laferté-sur Amance, village de Haute-Marne.  Laferté-sur-Amance se trouve à une vingtaine de kilomètres de Hortes (Haute Amance aujourd’hui). La bibliothèque populaire d’Hortes, récompensée à l’Exposition universelle de 1867,  a été le…

Patronymes répandus… chercheurs à l’affût ? Et si on reparlait de Jean-Baptiste Girard, « fondateur » de la Bibliothèque des amis de l’Instruction ?

Les deux photographies ci-dessus symbolisent le travail de fourmi que demande la reconstitution de la biographie d’un personnage au patronyme répandu, qui ne semble pas avoir laissé d’archives personnelles1, et dont la légende a été plusieurs fois (ré)écrite. Si l’on ajoute que ce personnage a parfois brouillé les pistes pour…

Découvrez les Jeanne d’Arc de papier du XIXe siècle

En 2012, lors de son introduction orale au colloque « Jeanne d’Arc : histoire et mythes », Gerd Krumeich insistait sur un véritable clivage qui a partagé la société française à la fin du XIXe siècle : Sait-on encore aujourd’hui que la “bataille Jeanne d’Arc” fut, vers 1900, après l’Affaire Dreyfus, le litige qui…

La Haute-Marne et les premières bibliothèques rurales de prêt (I. LaFerté-sur-Amance)

Une vingtaine de kilomètres sépare deux villages de Haute-Marne, Laferté-sur-Amance et Hortes (aujourd’hui principale commune de Haute-Amance). Ces deux villages ont été pionniers, mais de manière très discrète, dans la fondation de bibliothèques de prêt à la campagne, cantonale pour Laferté et populaire à Hortes, au milieu du XIXe siècle.…

Les manuels Roret, hôtes obligés des bibliothèques populaires ? (1861-1914)

[NB le texte qui suit prolonge une communication donnée  au Symposium international « Le Livre, la Roumanie, l’Europe »  (Mamaia, 2012.)] D’un côté une collection de manuels présentés comme une « encyclopédie des sciences et des arts » à visée philanthropique, de l’autre des bibliothèques se donnant pour « objet de mettre à la disposition…

Femmes et bibliothèques populaires (Pauline Weiler-2)

Un premier billet à propos de Pauline-Désirée Weiler avait permis de présenter les recherches en cours sur cette présidente de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction du IIIe Arrondissement (BAI-III), recherches  que je menais  pour une communication plus large sur la présence oubliée des femmes dans les bibliothèques populaires1. Il s’agissait donc…

La bibliothèque populaire de Saint-Arnoult-en-Yvelines revit!

On doit à la belle initiative d’habitants de Saint-Arnoult-en-Yvelines appartenant à la société historique et archéologique locale la reconstitution d’une partie du fonds de la bibliothèque populaire fondée au XIXe siècle. Inaugurée le 11 février 2017, la bibliothèque Jules Poupinel au Moulin-Neuf permet aux Arnolphiens de découvrir 350 ouvrages provenant de l’ancienne…

La « bibliothèque populaire » idéale selon Jacques Matter (1836)

Des projets de collections idéales pour les bibliothèques populaires ou bibliothèques équivalentes (bibliothèques pour les ouvriers, etc.)ont été rédigés bien avant que les premières bibliothèques populaires puissent véritablement s’installer. Ces projets diffèrent considérablement selon leur inspiration politique et religieuse, le contexte politique, et l’implantation des bibliothèques envisagées. Commençons par le…

Le Catalogue de l’histoire de France dans les Mémos « Chercher et Trouver »

Le Catalogue de l’histoire de France recense plus d’un million de documents entrés jusqu’en 1987 dans les collections de la BnF sur l’histoire de France et de ses anciennes colonies. L’intégralité de ce catalogue est consultable dans les salles de lecture de la BnF, notamment dans les salles du Rez-de-Jardin L…

Le « premier vagissement de la progéniture impériale » : faste et propagande autour de la naissance du fils de Napoléon III (1856)

L’impressionnante exposition du musée d’Orsay récemment consacrée au « spectaculaire Second Empire » a vu de nombreux visiteurs contempler avec une curiosité teintée d’effarement le berceau de Napoléon Eugène Louis Jean Joseph Bonaparte habituellement conservé au Musée Carnavalet. Dès la chute du Second Empire, des écrits hostiles à la famille napoléonienne…