Author: Caroline Muller

Les arrangements de l’amour

Lorsqu’on pense à l’histoire du couple et du mariage, on a coutume d’opposer « mariage arrangé » et « mariage d’amour » : notre société aurait progressivement adopté l’idée que le mariage devrait être fondé sur le sentiment amoureux. En France, les historien·nes situent l’émergence du mariage d’amour au XIXe siècle. Cette place du sentiment…

Une nouvelle rubrique : « Histoires d’archives »

Nous inaugurons aujourd’hui une nouvelle rubrique dans Devenir historien·ne : « Histoire d’archives ». Cette idée m’est venue lors d’une session consacrée aux « archives françaises » au congrès des French Historical Studies à Washington. L’un des intervenants a dit « on a tous nos petites histoires à raconter ». J’ai alors pensé qu’il serait intéressant de…

Les rites funéraires au Rwanda après le génocide de 1994

  Ce mardi 9 mai, je suis allée assister à une séance du séminaire organisé par Guillaume Cuchet et Philippe Boutry. Ils avaient invité Stéphane Audoin-Rouzeau à parler des rites funéraires qui se sont développés à la suite du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994. J’avais retenu cette séance…

Un déjeuner d’historien·nes après l’élection de D. Trump

Toujours à Washington au Congrès des French Historical Studies, je voudrais partager avec vous un moment très intéressant du séjour : un déjeuner, hier midi, autour de la question de l’intervention des historien·nes dans la sphère publique. Je sais que c’est un sujet qui travaille beaucoup la communauté historienne française en…

Des soldats et des pierres. Le mémorial de la Seconde Guerre mondiale à Washington

En voyage à Washington pour le congrès annuel des French Historical Studies, j’en ai profité pour faire un peu de tourisme et aller me promener du côté du Capitole et des mémoriaux de guerre. Voici quelques réflexions nées de cette promenade sous la pluie. Attention : je ne suis pas…

« Peut-être que c’est un péché mortel » – Séminaire et contrôle du désir

Une petite respiration au milieu des relectures et ajustements de notes de bas de page en tous genres : je bouclais ce matin une partie sur la formation des directeurs de conscience (mon sujet de thèse pour ceux qui ne connaîtraient pas mon carnet) et j’avais envie de vous parler…

4 ans de blogging scientifique

Ce carnet de recherche a fêté, en septembre dernier, ses quatre ans d’existence. Je vais donc m’essayer à un exercice d’ego-histoire de carnetière, en tentant de ne pas trop reconstruire le passé a posteriori ! Quelques chiffres : le carnet héberge aujourd’hui plus d’une centaine de billets. Du point de…

Supprimons le Code. Exercice de raisonnement contrefactuel

Lisant le merveilleux livre de Quentin Deluermoz et Pierre Singaravélou, Pour une histoire des possibles, j’ai eu envie de me prêter à l’exercice et d’appliquer le raisonnement contrefactuel à l’un des aspects de mon sujet de thèse. Au-delà de la dimension ludique de l’expérience, j’ai voulu voir ce qu’une telle…

« Cet animal-là a une maîtresse et un confesseur ». Stendhal et les confesseurs

En voyage en Italie, j’ai relu la Chartreuse de Parme de Stendhal, que j’avais étudié en khâgne à Strasbourg. L’ayant analysé et disséqué dans tous les sens, je n’avais pourtant aucun souvenir de la présence des directeurs de conscience et confesseurs… qui, certes, ne m’intéressaient pas particulièrement à ce moment…

Des personnes ou des personnages ?

Une recherche, c’est plusieurs années passées à faire connaissance avec des personnages, des personnes. J’hésite encore devant le choix du mot, et je me rends compte que c’est sans doute le coeur de mon propos du jour : les épistolier·es de mon corpus de thèse, « personnes » ou « personnages » ? Commençant ce travail,…

Le boulet doctoral (1)

Rédigeant gaiement ma thèse cet été, et n’ayant plus de neurones disponibles pour vous proposer des billets recherche (beaucoup d’idées mais peu d’énergie !), j’avais envie d’écrire un billet plus léger suite à un partage d’expériences récent avec la #teamrédaction de Twitter. J’intitule donc ce billet « Le boulet doctoral ». Le but…

Enseigner les violences extrêmes. Retour d’expérience.

Ce semestre, j’ai donné un cours sur les massacres de masse de la fin du XXe siècle. J’en ai beaucoup parlé sur Twitter : dans une certaine mesure, on peut dire que cela a été une expérience collective ! Je voudrais dans ce billet proposer un bilan sur cette expérience…

Raconter l’histoire à l’ère du numérique (1ère version)

N.B. : ceci est la première version d’un texte qui sera publié dans les actes de l’université d’été de Ferney-Voltaire qui s’est tenue en août 2015. Il est ouvert à toute suggestion de modification et à tout commentaire, n’hésitez pas ! Merci ! Ce texte est issu d’une réflexion engagée…

Retirer les guillemets. A propos de l’étude du viol conjugal et du nécessaire anachronisme. 

Ce billet est le produit d’une discussion initiée sur Twitter à propos du Don Giovanni de Mozart – puis poursuivie avec Maxime Triquenaux et Anne GE. Nous avons décidé de transformer notre conversation en une série de trois billets, qui abordent le traitement du viol par nos disciplines respectives (histoire, littérature)…

« L’ignorance n’est pas l’innocence » L’engagement d’une femme catholique pour l’éducation sexuelle des filles (1896)

Intuitivement – et à raison – nous avons tendance à associer catholicisme et conservatisme de mœurs. C’est la raison pour laquelle le rôle des catholiques reste méconnu dans certaines initiatives qui peuvent être considérées comme « progressistes ». Par exemple, quelques femmes catholiques de la fin du 19e siècle ont pris fermement…