Author: Marion Coville

Rendre visible le corps et ses douleurs : les technologies de l’endométriose. Journal d’un diagnostic (5/5).

Un corps-à-corps avec des technologies de genre. Dernière partie de ce journal d’un diagnostic. En guise de conclusion, un épilogue. Le parcours que j’ai décrit est loin d’être terminé. J’ai arrêté le traitement hormonal, seule. Aujourd’hui, je ne bénéficie plus d’un accompagnement médical. Non pas par choix, mais par épuisement.…

Rendre visible le corps et ses douleurs : les technologies de l’endométriose. Journal d’un diagnostic (5/5).

Un corps-à-corps avec des technologies de genre. Dernière partie de ce journal d’un diagnostic. En guise de conclusion, un épilogue. Le parcours que j’ai décrit est loin d’être terminé. J’ai arrêté le traitement hormonal, seule. Aujourd’hui, je ne bénéficie plus d’un accompagnement médical. Non pas par choix, mais par épuisement.…

Rendre visible le corps et ses douleurs : les technologies de l’endométriose. Journal d’un diagnostic (4/5).

3. Se représenter le rythme, appréhender la chronicité :Technologies de quantification de soi. Troisième partie de mon texte sur les technologies de l’endométriose. Dans la partie précédente, j’ai abordé le diagnostic, ses technologies et ses verdicts successifs. Étape importante de reconnaissance des douleurs, le diagnostic de l’endométriose ne marque pas…

Rendre visible le corps et ses douleurs : les technologies de l’endométriose. Journal d’un diagnostic (3/5).

2. Donner corps : technologies de diagnostic. Deuxième partie d’une réflexion sur les technologies de l’endométriose. Après avoir convaincu une gynécologue de suivre la piste de l’endométriose, c’est l’heure du diagnostic et de ses technologies. C’est une étape importante dans la reconnaissance de la maladie par le corps médical. Mais il…

Rendre visible le corps et ses douleurs : les technologies de l’endométriose. Journal d’un diagnostic (2/5).

1. Connaître, faire reconnaître : technologies de partage de l’expérience. Première partie d’une réflexion sur les technologies de l’endométriose à travers le récit d’un diagnostic. Aujourd’hui, j’évoque les prémices de l’endométriose, lorsque le diagnostic n’est pas encore posé, que les questions commencent tout juste à affleurer, mais que les douleurs, elles,…

Rendre visible le corps et ses douleurs : les technologies de l’endométriose.

« Toujours avec le sourire, Laetitia Milot a accepté de se confier sur son endométriose ». C’est ainsi que débute un article de Paris Match relatant « les années d’enfer », les « atroces douleurs » et « les nodules dans le rectum, dans le vagin, dans l’utérus et sur les intestins » qu’évoque la comédienne, marraine de…

Les applications de suivi menstruel : quantified self, genre, santé… et digital labor ?

De nombreuses applications proposent aujourd’hui  de connaître la date de ses prochaines règles, voire d’éviter ou de favoriser une grossesse, grâce à l’enregistrement de données sur son cycle menstruel. Ces applications font partie d’une offre plus large, souvent identifiée par le terme de « quantified self ». Les entreprises qui les conçoivent…

[Feminist STS 101] N.Oudshoorn et les points aveugles des objets numériques conçus « pour tout le monde »

Après avoir soutenu ma thèse, j’avais envie de partager d’une autre manière les lectures qui m’ont le plus marquée. Surtout celles inscrites dans une approche féministe de la sociologie des sciences et techniques, étudiant la construction mutuelle du genre et des objets techniques, considérant la technique et le genre comme…

[Feminist STS 101] E. Van Oost, la conception des objets techniques et la production de « scripts de genre »

Deuxième billet consacré aux approches féministes des sciences et techniques et plus précisément au travail d’Ellen Van Oost. Le premier, consacré à Nelly Oudshoorn et aux points aveugles des objets numériques « pour tout le monde » peut être consulté ici. Ellen Van Oost est professeure de sociologie des techniques…

Conception d’objets techniques et production de “scipts de genre”

Deuxième billet consacré aux approches féministes des sciences et techniques et plus précisément au travail d’Ellen Van Oost. Le premier, consacré à Nelly Oudshoorn et aux points aveugles des objets numériques « pour tout le monde »  peut être consulté ici. Ellen Van Oost est professeure de sociologie des techniques à l’Université…

[Feminist STS 101] N.Oudshoorn et les points aveugles des objets numériques conçus « pour tout le monde »

Après avoir soutenu ma thèse, j’avais envie de partager d’une autre manière les lectures qui m’ont le plus marquée. Surtout celles inscrites dans une approche féministe de la sociologie des sciences et techniques, étudiant la construction mutuelle du genre et des objets techniques, considérant la technique et le genre comme…

Présentation de la thèse – La construction du jeu vidéo comme objet muséal

Le 19 octobre dernier, le jour de la soutenance est enfin arrivé… Le jury de soutenance était composé de Julia Bonaccorsi, Professeure des Universités – Université Lyon 2 (rapportrice et Présidente du jury), Christine Détrez, Professeure des Universités – ENS Lyon (rapportrice), Fanny Lignon, Maîtresse de Conférences  – Université Lyon…

Les publics d’une exposition sur le jeu vidéo (3/3) : un fil historique ? Sens et parcours

Dernier article pour résumer et poursuivre mon intervention lors du séminaire de muséologie sur la mise en exposition du jeu vidéo de novembre dernier à la Cité des Science. Il est toujours question de développer quelques hypothèses après 10 mois d’enquête auprès des publics de Jeu Vidéo l’Expo. Pour terminer…

Compte rendu du séminaire "De l’expérience vidéoludique à l’exhibition play" (3/3)

Pour la troisième partie du compte rendu de ce séminaire, nous aborderons la question de la production d’un jeu vidéo pour une exposition. Comment faire dialoguer professionnels de l’exposition et concepteurs de jeux vidéo ? Comment adapter un jeu vidéo aux contraintes (apprentissage rapide, temps de jeu court, impossibilité de…