Author: Cécile Boulaire

La tentation Lobel (2)

Il y a quelques jours je m’étais amusée, à l’occasion de la parution de Taupe et Mulot d…

Une année pleine

L’année se termine. Il est d’usage de dire qu’on en sort fatigué. Je suis, pour ma…

La tentation Lobel

À intervalles régulier, un auteur ou une paire auteur-illustrateur tente d’atteindre le niveau…

Comment améliorer un cours raté?

Un long trajet en train, pour répondre à l’invitation d’une ancienne étudiante devenue c…

Borim Press: éditer et traduire

La première des maisons d’édition dans lesquelles j’ai été reçue est Borim, dont je vais…

Un « club d’albums » à Séoul

Grâce aux contacts pris pour moi par Lee Jisun (dont on peut voir un peu du travail sur son compte i…

Une semaine en Corée

Dans le cadre des activités de recherches de l‘équipe Intru, j’ai eu la chance de passer…

Prendre son temps, ou le perdre ?

J’ai terminé ce matin la lecture du réjouissant Jeu de construction de Paul Cox. Le livre repr…

À quoi sert un barème?

Saison oblige, je passe mes matinées en surveillances d’examens… à corriger des copies. C’est l’occasion, comme chaque fois, d’un retour réflexif sur ma pratique pédagogique. Nouveauté cette année : les étudiants de première année à qui j’enseigne la littérature pour la jeunesse ne viennent pas de la filière Lettres, mais sont…