Author: Rémi Mogenet

Antoine Jacquemoud (1806-1887) poète : le chant du Comte Vert et le salut au Progrès, entre mythologie dynastique et patriotisme libéral. Conférence donnée à l’Académie de la Val d’Isère (Moûtiers) le 13 février 2019 (4). Une imagination florissante et grandiose.

Nous ne croyons pas que les figures allégoriques ou mythologiques d’Antoine Jacquemoud soient…

Antoine Jacquemoud (1806-1887) poète : le chant du Comte Vert et le salut au Progrès, entre mythologie dynastique et patriotisme libéral. Conférence donnée à l’Académie de la Val d’Isère (Moûtiers) le 13 février 2019 (3). Une philosophie plus originale qu’il n’y paraît.

Dans ses poèmes destinés aux prix de la conservatrice Académie de Savoie, Antoine Jacquemoud se sen…

Antoine Jacquemoud (1806-1887) poète : le chant du Comte Vert et le salut au Progrès, entre mythologie dynastique et patriotisme libéral. Conférence donnée à l’Académie de la Val d’Isère (Moûtiers) le 13 février 2019. Introduction. Ou les doutes d’un poète sur lui-même.

Chers amis, Vous connaissez sans doute mieux que moi la vie et la carrière politique du docteur …

La représentation de l’histoire dans « A History of the World in 10 1/2 Chapters » de Julian Barnes : chapitre 3. Ou l’ode à l’amour comme force créatrice.

Si l’univers apparaît à Julian Barnes comme un néant traversé de rêves illusoires, il ne nie pour autant pas la valeur de la construction artificielle. Il reste un optimiste. Les rêves illusoires du vide donnent sa liberté et sa raison d’être à l’artiste, son énergie intime. Lorsque Linda Hutcheon énonce:…

La représentation de l’histoire dans « A History of the World in 10 1/2 Chapters » de Julian Barnes : chapitre 2

Celui qui voudra montrer l’absurdité du récit historique en tant que tel commencera par contredire l’histoire officielle dans ses significations les plus profondes et par les prendre à contre-pied. Mais son objectif fondamental est plutôt de démontrer l’inanité de toute construction par le langage, le caractère artificiel du discours en…

La représentation de l’histoire dans « A History of the World in 10 1/2 Chapters » de Julian Barnes : chapitre I

Durant ma soutenance de thèse, le 20 décembre dernier, le professeur Christian Sorrel m’a reproché de faire de l’histoire en poète. Ce n’est pas que j’aie inventé les choses à partir de visions suprasensibles, comme doivent le faire les poètes épiques, mais que je me suis appuyé sur les poètes…

L’art et les machines dans la pensée esthétique de J. R. R. Tolkien

Quelques personnes ont dénoncé le caractère artificiel de la mythologie de J. R. R. Tolkien. Ils le sous-estiment, je pense, comme artiste. Même dans ses écrits critiques et théoriques, il restait imagé. Sa correspondance porte aussi cette marque. Nulle part il ne cessa d’être un créateur de mythes. Pour lui,…

Les fondements mythologiques de l’identité dans la littérature romantique de Savoie. Discours de soutenance de thèse de doctorat, prononcé le 20 décembre 2018 à l’Université Savoie Mont-Blanc.

Il existe une corrélation entre la question de l’identité et le jugement porté par la critique traditionnelle sur les œuvres littéraires de l’ancienne Savoie : ce jugement est négatif, et on peut estimer qu’une des sources majeures en est la considération que l’identité dite savoisienne est factice. C’était autrefois une des…

J. R. R. Tolkien et le classicisme antique

On ne mesure pas assez la dette de J. R. R. Tolkien au classicisme antique. Dans sa correspondance, il affirmait avoir eu ses premières émotions poétiques en traduisant Homère et Virgile. Ils lui paraissaient être le sommet de la littérature. Les lettres anglaises lui semblaient inférieures. Il assurait ne s’être…

Le peintre John Slavin

Pendant un séjour en pays cathare, j’ai fait la connaissance d’un étrange peintre écossais, installé là l’été, et qui retourne dans son pays l’hiver. Il se nomme John Slavin et j’ai dû être guidé vers lui par la Providence, car j’ai pu, chez lui, découvrir une nouvelle série de tableaux…

J. R. R. Tolkien : une poétique du Mythe

On a pu dire que Tolkien était conscient de créer des mondes irréels, mais c’est relativement fallacieux, car il croyait à la vérité du mythe. Sa philosophie intime montre assez quelle foi il avait dans la musique et le chant, la poésie. Sa philosophie esthétique est largement contenue dans son volume…

J. R. R. Tolkien et le monde comme émanation spirituelle

On aurait tort de croire que J. R. R. Tolkien d’un côté créait un monde fictif plein d’elfes et d’anges, d’esprits, de l’autre croyait simplement à un monde dirigé par des lois mécaniques. Pour lui, la fiction mythologique était représentative de l’univers dans sa dimension intérieure, intime, et justement empêchait…